adei-ngo.org

Témoignages de succès

Nous avons rassemblé une  compilation de témoignages de nos diplômés, qui racontent comment la formation technique a changé leurs vies et celles de leurs proches. 


John Mshana – Technicien, Banana Investment

Issu d’une famille pauvre, John Mshana n’a jamais cru qu’il pouvait  poursuivre ses études dans un établissement technique. Grâce au soutien d’ADEI, il a pu  obtenir un diplôme en automatisation industrielle à KIITEC, en 2009. Apres, John a été embauché par une entreprise locale de production de bière à la banane, Banana Investment, pour contribuer à l’installation d’une nouvelle ligne de production. Le directeur de l’entreprise a embauche aussi deux Allemands afin qu’ils supervisent le projet, mais peu après l’installation de nouveaux équipements, il parait clairement que John connaissait le système aussi bien que les deux employés étrangers.

A présent l’entreprise n’a plus besoin d’externaliser les services d’entretien de ses équipements permettant ainsi de réaliser des économies. John est toujours  technicien à  Banana Investment et consacre une partie de son salaire à soutenir sa famille et ses proches au sein de sa communauté.

"Ma famille etait pauvre, On n’avait pas assez d’argent pour m’envoyer dans une école comme KIITEC. Les connaissances techniques que j’y ai acquises m’ont beaucoup aidé. Maintenant je peux donner de l’argent à mes frères et sœurs, mes parents et même à mes proches." - John Mshana, Diplômé KIITEC 2009 (génie industriel)

Bertha Mbugha – Professeure assistante en télécommunications à KIITEC

Bertha a été en 2009, une des premières  diplômées de KIITEC. Ayant grandi dans une famille très pauvre, elle a réussi à terminer ses études  grâce à un prêt accordé par la FTE. Après avoir travaillé dans l’industrie de la télécommunication, elle a été embauchée en 2010 par KIITEC pour partager ses connaissances et son expertise en tant que Professeur assistante en Télécommunications. Elle travaille avec les élèves dans les salles de classe et dans  les laboratoires, dispensant des cours pratiques, qui pour elle, est la clé du succès pour mener une carrière de technicien et d’enseignant.

"Quand je suis arrivée à KIITEC mes parents ne pouvaient pas payer mes frais de scolarité. Alors, l’ADEI m’a offert son soutien, elle m’a accordé un prêt pour que je puisse financer mes études. Je suis aujourd’hui une des premières diplômées de KIITEC. La formation technique que j’ai reçue grâce à l’ADEI m’a aidée à devenir indépendante. Maintenant, je peux aussi aider mes parents à financer les études de mon petit frère qui est à la fac."                       - Bertha Mbugha, Diplômée KIITEC 2009 (Télécommunications)

John Nkya – Technicien réseaux et télécommunications à l’ALMC

John Nkya est l’un des premiers diplômés de KIITEC. Il travaille au Centre Médical Luthérien d’Arusha (Arusha Lutheran Medical Center ou ALMC) depuis janvier 2009 en tant que technicien en Réseaux et Télécommunications. ALMC est l’un des grands hôpitaux du pays, qui depedednt énormément sur des les systèmes de télécommunications. Les dossiers des patients, les évaluations médicales, les résultats des tests et les ordonnances sont centralisés dans le système informatique que John entretien. Sans les précieux services de John, l’hôpital ne serait pas en mesure d’accueillir autant de patients où d’assurer la qualité des soins.

"Au Centre Médical d’Arusha tout passe par les ordinateurs : A l’accueil des patients à la réception, à la consultation du médecin, à la pharmacie, au laboratoire et enfin a la trésorerie. Mon rôle en tant que technicien Réseaux et Télécommunications est de m’assurer que tous les ordinateurs du réseau fonctionnent bien. C’est important car rien ne marche ici sans  les ordinateurs, donc  c’est ma responsabilité  de garantir le parfait fonctionnement du système."      
- John P. Nkya, diplômé KIITEC 2008 (Télécommunications)

Shuk Kandonga – Directeur de CIT Arusha 

Compassion International Tanzania (CIT) est une organisation qui a pour objectif d’aider les enfants vulnérables en Tanzanie. Shuk est le directeur du bureau CIT à Arusha depuis l’août 2010. Il gère une équipe de 10 personnes dont des travailleurs sociaux et sanitaires, des enseignants et des administrateurs. CIT  parraine 250 enfants issus des familles pauvres à Arusha et aux alentours, qui ont  besoin d’un espace protégé pour jouer et apprendre. Chaque samedi, les enfants peuvent bénéficier de cours d’entrepreneuriat, d’art, d’acquisition de compétences techniques, entre autres. De plus, Shuk dispense un cours d’informatique et contribue à la mise en place d’un système de réseau informatique afin que tous les bureaux CIT puissent  se communiquer..

"Ma formation est tellement utile, à peu près 90% des activités de Compassion dépendent des ordinateurs. C’est  bon car cela simplifie le travail et on gagne du temps et de l’argent. Avant on devait envoyer quelqu’un a  30 ou 40km de notre bureau pour apporter un document, mais maintenant tout le monde peut utiliser l’email pour communiquer. Notre plan pour l’avenir  est de connecter tout les bureaux de CIT sur le même réseau informatique afin d’améliorer la manière dont nous échangeons l’information.." - Shuk Kandonga, diplômé KIITEC 2009 (Informatique)

Jacob James–Responsable des systèmes d’information, administrateur et technicien réseau à l’école Braeburn International à Arusha

Jacob travaille à l’école Braeburn International à Arusha depuis qu’il a obtenu son diplôme en 2009. Il y a quatre ans qu’il y travaille et, il est devenu indispensable à l’école, exerçant des rôles variés tels que Responsable des systèmes d’information, Administrateur et Technicien réseau. Que ce soit pour mettre à jour l’ordinateur d’un collègue ou installer des tableaux blancs interactifs, Jacob est l’homme à tout faire. Depuis qu’il a commencé à travailler à Braeburn, l’école a augmenté son parc d’ordinateurs de 50 à 200 PC, qui nécessitent une maintenance importante. Etant le seul employé dans ce domaine, Jacob espère pouvoir bientôt embaucher un nouvel employé pour rejoindre le service.

"Jacob est un homme de nombreux talents. Il exerce trois rôles en même temps. Il est notre Responsable des systèmes d’information, notre Administrateur et technicien réseau. Etant donné l’ampleur de notre réseau cela peut être une tache énorme, c’est pourquoi je suis très impressionné par son travail." – Patrick Bongo, enseignant en TIC à l’école Braeburn, Arusha.

Emily Shabani-Technicien Indépendant

Emily a obtenu son diplôme en Télécommunications a KIITEC en 2009.Il a exercé plusieurs métiers dans le secteur de l’industrie en Tanzanie. Il a entre autres occupé un poste d’Administrateur technique au sein de l’entreprise Track Me Tanzania. Il a lancé sa propre entreprise, Computel Techno Services, qui propose des services de maintenance de systèmes informatiques et de réseaux à  des particuliers  et  à  des entreprises locales. Malgré ses difficultés financières, suite au cambriolage de son bureau, il est aujourd’hui toujours indépendant  et propose des travaux de design et d’impression. Son souhait est de rouvrir Computel ainsi que de créer un programme de soutien aux jeunes Tanzaniens cherchant un emploi dans  l’industrie technique.

"Travailler dans la télécommunication était mon rêve et je remercie tout le personnel de KIITEC ainsi que tous les sponsors et les partenaires, car ce qu’ils ont fait est extraordinaire. Ils nous ont beaucoup aidés, moi et tous les autres étudiants et diplômés de KIITEC." - Emily Shabani, diplômé KIITEC 2009 (Télécommunications)

Notre impact dans l’industrie locale

L’usine d’embouteillage de bière Nyanza Bottling, située à Mwanza en Tanzanie, s’est trouvée pendant des années dans l’obligation de faire venir des experts d’Afrique du Sud pour entretenir et réparer leur ligne de production. Ils ne parvenaient pas à trouver d’experts locaux, ce qui avait pour résultat une baisse du niveau de production et de profit. A ce jour, l’entreprise a embauché quatre diplômés de KIITEC, ayant les compétences requises. Chaque fois que leur expertise est mise en œuvre, l’entreprise  gagne en moyenne trois jours de temps d’attente, ce qui concerne le délai moyen de faire venir des experts d’Afrique du Sud. Cette période d’attente cause une perte de 350 000 bouteilles de bière non produites !


Notre impact dans les  communautés locales

Grâce au soutien de  notre équipe dédiée à  aider des entrepreneurs, Dickson Nkya, diplômé de KIITEC, a lancé sa propre entreprise d’installation et de maintenance de panneaux solaires dans les villages Tanzaniens. Il offre l’opportunité aux villageois d’avoir l’accès pour la première fois, à l’électricité.  Ces communautés pourront avoir l’électricité, l’Internet et des téléphones portables, ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour la  région.

Devenir bénévole !

L’ADEI fait appel  à  des bénévoles pour aider des gens, par le partage des vos expériences et connaissances à travers l’éducation. Postulez aujourd’hui et utilisez vos compétences pour amorcer de vrais changements !

Faire un don !

Devenez donateur d’ADEI pour aider dans le recrutement des experts compétents dans les pays qui ont besoin de la formation technique. L’acquisition des compétences pratiques donne l’opportunité aux gens de sortir de la pauvreté et de s’intégrer dans la classe moyenne importante de la société !